Rentrée des classes

Le MAPE vous remercie de votre confiance

Dates à retenir:

- Conseils d'école: du 4 au 15 juin 2018

- Réunion MAPE: Mardi 19 juin 20h15 chez Karine (me contacter pour plus de détails à elodie.chabot@free.fr ou 0620613949)

jeudi 3 novembre 2011

1er conseil d'école 2011-2012 Paul Bert maternelle


Procès Verbal du Conseil d’Ecole du jeudi 3 novembre 2011

Le premier Conseil d’Ecole de l’année scolaire 2011/2012 s’est tenu le 3 novembre de 18h00 à 20h00

dans l’école.

Personnes présentes :

· L’équipe enseignante : Mesdames Aynos (GS 3), Battaglia (MS 4), Billant-Dupont (MS 5), Cahu



(PS/GS 2), Corsini (GS 1) et Nedellec (PS 7), et Messieurs Merllié (MS 6) et Weber (PS 8 et direction) ;

· Les représentants des parents d’élèves : Mesdames Chhan, Lanquar, Luponis, Monzel titulaires pour



la FCPE ; Mesdames Thomasson et Macdonald pour le MAPE

· Madame Marghieri, Adjointe au Maire chargée de l’enseignement, Madame Le Gall conseillère



municipale, représentantes de la Mairie.

1. Questions à la Mairie

- Les conditions d’inscription à la cantine
Les élèves dont les deux parents travaillent ont accès à la cantine.


Les élèves venant de familles de trois enfants ou plus ont accès de plein droit à la restauration scolaire


(conformément au Code de la Famille).
- Les effectifs d’ATSEM


L’équipe d’ATSEM a changé en partie cette année. Sur une équipe de huit ATSEMs, trois ont quitté


l’école, et ont été remplacées à la rentrée par Patricia Caujolle (MS 6) et Djamila Bouslène (GS 1 et 3).


Toutes les classes de petits et de moyens ont une ATSEM à plein temps, et les deux classes de grands ont


une ATSEM à mi-temps. Une nouvelle volante, Bernadette Merand, est rattachée à l’école. Elle est


appelée en cas d’absence dans les autres écoles, la priorité étant donnée aux classes de Petite Section.


La question du remplacement des absences de longue durée prévues (congés bonifiés) a été posée. Seraitil


possible d’avoir plusieurs ATSEMs volantes sur la commune, pour faire face à plusieurs absences


concomitantes, surtout si elles sont prévisibles ? La Mairie a répondu en prendre note, mais que le budget


municipal ne permettait pas de nouvelle embauche.
- L’intervenante en anglais pour les Grandes Sections


L’an dernier, Madame Marghieri avait annoncé qu’une intervenante rémunérée par la mairie donnerait des


cours d’anglais dans les écoles de la commune. Dans chaque classe de grande section, les élèves seront


sensibilisés à la langue anglaise à raison d’une demi-heure par semaine. Des comptines et de petits jeux


d’expression seront dispensés, toujours en concertation avec l’enseignante. Cette intervenante, Mme


Rachel Faraday a été recommandée par l’Inspectrice de l’Education Nationale. Elle est en cours de


recrutement. Elle interviendra également en élémentaire, dans le cadre du laboratoire de langues, auprès


des classes de CP et CE1.
2. Hygiène et sécurité : Travaux


L’éclairage et le faux plafond du préau doivent être refaits pendant les vacances de Noël.


Cela signifie qu’il n’y aura pas centre de loisirs à l’école maternelle Paul Bert. C’est à La Tourelle que


seront accueillis les enfants pendant les prochaines vacances scolaires.


L’équipe enseignante renouvelle sa demande pour que la salle des maîtres soit repeinte.
3. Les projets pour l’année


2


- Classe de découverte


Il y a un projet de classe de découverte pour les classes de Mesdames Corsini (GS 1) et Cahu PS/GS 2.


Cette année, il s’agirait d’un projet « classe de mer », avec la classe de CP de Mme Schmitt, de l’école


élémentaire Paul Bert. Tant le lieu que la période restent à déterminer.


Les modalités de financement des classes de découverte par la mairie sont les mêmes que celles qui ont


été expérimentées l’an dernier. La mairie attribue à l’école une enveloppe, correspondant à 55 € par élève,


soit, pour la maternelle, 55 x 225 = 13375 €.


Cette somme n’est pas suffisante pour ce projet de séjour avec nuitées, et il est nécessaire de solliciter une


participation des familles Les enseignantes demandent une participation « raisonnable » de 200 €,


équivalente à celle de l’an dernier.

Un complément de ressources sera apporté par « l’opération torchons ».



Madame Maghieri rappelle que les familles en difficulté peuvent se rapprocher de la mairie, à titre


individuel, et obtenir une aide spécifique de 80 € sur présentation de justificatifs de revenus. Elle annonce

aussi que 40% de la subvention municipale devrait être versée dès novembre 2011.



Les associations de parents d’élèves, FCPE et MAPE, proposent toutes deux leur aide financière pour ce


projet classe de découverte. L’équipe pédagogique accueille très favorablement cette offre de subventions.
- Sorties


De nombreuses sorties sont prévues.


Les Petits iront au printemps à Nesles (77), au parc des félins.


Les Moyens passeront une journée à la ferme pédagogique de Saint-Hilliers (77).


Les trois classes de Grands se sont rendues à une exposition à la Cité des Enfants de La Villette.


Les classes de Grands, en partenariat avec la médiathèque, et de Petits, avec l’association des Ribambins,


ont visité l’exposition « HERVE TULLET, Le grand livre du hasard » à la bibliothèque.


La Grande section de Céline Corsini se rendra au salon du livre jeunesse de Montreuil.


D’autres projets de sorties verront sans doute le jour au cours de l’année.
- Chorales


Traditionnellement, il y a une chorale dans l’école. Elle constitue une partie importante du projet d’école,


est un élément de cohésion, une manière de vivre ensemble, un pilier de notre culture d’école.


Or cette année, il y aura non pas une, mais deux chorales.


Mmes Corsini (GS 1) et Aynos (GS 3) sont en effet toutes deux désireuses de mener une chorale.


L’équipe a choisi de répartir les huit classes en deux groupes qui chantent le jeudi matin. Le répertoire est


commun, et les chorales se retrouvent pour chanter ensemble dans le préau à certaines occasions festives.


Le premier objectif est d’apprendre des chants de Noël que nous interpréterons autour du sapin dans le


préau.


Il n’est pas envisagé de donner une représentation publique de ce travail, qui reste interne à l’école. Il sera


valorisé, comme l’an dernier en fin d’année, en donnant une représentation devant les CP et les CE1 de


l’école élémentaire. Cette chorale sera peut-être filmée en fin d’année pour donner lieu à la réalisation


d’un DVD comme l’an dernier, si cela semble opportun à l’équipe pédagogique. Des parents suggèrent


d’utiliser un caméscope pour améliorer la qualité du DVD qui était l’an dernier difficilement audible, et


proposent au besoin l’aide d’un parent volontaire. D’autres trouvent que cette production a peu


d’intérêt… Les enseignants décideront plus tard de ce qu’ils feront.
4. Le projet de protocole d’évaluation en grande section.


3


Certains médias ont diffusé l’information selon laquelle des évaluations obligatoires en Grande Section


seraient lancées par le ministère. Les élèves devaient être répartis dans trois catégories. Les termes choisis


pour qualifier les élèves, à savoir « rien à signaler », « à risque », « à haut risque » ont pu susciter quelques


inquiétudes.


Finalement, il s’avère que ces évaluations ne sont plus obligatoires, et que la terminologie « à risque » a


été retirée.


Les élèves sont bien sûr évalués dans les classes, par les enseignants, tout au long de l’année. L’évaluation


est un acte pédagogique de l’enseignant, qui permet d’identifier les réussites et les besoins de chaque


élève. Les éléments d’évaluation des élèves sont régulièrement portés à la connaissance des parents. Les


enseignants s’entretiennent avec les parents, en particulier quand un élève rencontre des difficultés


scolaires. Les temps d’observation dans des situations diverses sont complétés par des temps d’évaluation


plus formels. Le livret d’évaluation est communiqué au moins deux fois par an aux familles. Les


enseignants définissent eux-mêmes, en cohérence avec les programmes, les outils qu’ils utilisent, et qui


sont les mêmes pour chaque niveau dans les différentes classes.
5. La coopérative : bilan 2010/2011


La cotisation est un geste coopératif librement consenti.


L’argent est versé par les familles au profit exclusif des enfants.


L’adhésion à l’OCCE du Val-de-Marne nous permet d’utiliser de l’argent donné par les familles. Tout


l’argent collecté est versé sur le compte central de l’école. Le mandataire (le directeur) fait à l’enseignant


qui le demande une régie d’avance (de 150 €), avec lesquels l’enseignant achète des produits (livres, jeux,


tirages photos…) ou des services (spectacles, sorties…) pour les élèves. Quand cet argent est dépensé, sur


présentation des factures répertoriées dans le cahier de comptes de la classe, l’enseignant peut obtenir une


nouvelle régie d’avance.


- Particularité de l’année 2010/2011 :


Pour la première fois, la mairie se désengageait du financement des classes de découverte, en faisant peser


le poids de la gestion financière sur la coopérative de l’école.


Auparavant, la municipalité participait à hauteur de 60% du coût du voyage, et les familles à hauteur de


40%, les services municipaux s’occupant de traiter toutes les questions financières. Avec le nouveau

système, la mairie attribue une enveloppe à chaque école, correspondant à 55 € par élève inscrit.



Or nous avons dû régler au prestataire des acomptes importants, avant que la subvention municipale ne


soit versée à la coopérative (début juillet 2011). Charge était laissée à l’équipe enseignante de chercher un

prestataire, de demander et de collecter un complément auprès des familles, et à la coopérative de l’école



d’avancer les sommes nécessaires.


Les deux conséquences les plus notables sont d’une part le manque de visibilité que cela implique, et

d’autre part le volume exceptionnel des mouvements sur le compte de l’école.



- Bilan 2010/2011 :


La coopérative disposait de 10891.16 € sur son compte au 1er septembre 2010. Au 1er septembre 2011, à



la clôture des comptes, la coopérative dispose de la somme de 12805,64 €.


Il est entré 35 873 € sur le compte, qui se ventilent ainsi :

- 14 502 € de participations volontaires des familles (les versements à la coopérative, et les 55 x



200€ des familles pour la classe de découverte).


- 14 120 € de subventions municipales, principalement pour la classe de découverte


- 750 € de subventions des associations de parents d’élèves pour les projets de l’école ; 350 € pour


la FCPE, 400€ pour le MAPE


- 6394 € de vente de produits (torchons 2411 € et photos 3983 €)


- et 107 € de produits exceptionnels.


Les charges de la coopérative se montent à 33 959 €.
4


- 29 608 € ont été dépensés au titre des charges éducatives (pour les classes et les enfants), dont


22 525 € pour la classe de découverte


- 3 562 € ont permis d’acheter des produits pour cession (torchons 1212 € et photos 2350 €)


- 348 € de cotisation à l’OCCE


- 441 € d’autres charges courantes (assurance, correspondance, etc.)


La coopérative reste en équilibre, avec un résultat positif de 1914 €, somme qui va nous permettre


d’honorer l’acompte de la prochaine classe de découverte.
6. Le règlement intérieur


Le règlement intérieur 2011/2012 qui a été soumis au vote est identique à celui de l’année dernière.


L’aménagement des horaires de sortie qui permet aux parents de récupérer leur enfant à 11 h 50 et 16 h 20


est renouvelé avec l’accord du conseil d’école.


Cependant, il est possible qu’une directive de l’Inspection de l’Education Nationale oblige l’école


maternelle Paul Bert à modifier ses horaires de sortie des élèves, qui pourraient passer en fin de matinée

de 11h50 à 12h00, et en fin d’après-midi, de 16h20 à 16h30 précises.



Après un temps de lecture individuelle, le Conseil a procédé au vote, et le règlement intérieur a été adopté


à l’unanimité.
7. La rentrée : effectifs, structure, équipe enseignante
A la rentrée, 332 élèves étaient inscrits dans l’école pour huit classes, soit une moyenne de 29 élèves par


classe : 76 grands, 88 moyens, 68 petits.


La structure a été définie à partir des effectifs. Les trois classes de petits de l’an dernier sont devenues


trois classes de Moyens. Les deux classes et demie de Moyens de l’an passé sont devenues deux classes et


demie de Grands. Il restait de la place pour deux classes entières de Petits, plus un groupe dans un double


niveau. L’équipe enseignante a opté pour un double niveau Petits-Grands.


Mme Céline Cahu s’est proposée de prendre cette classe PS/GS, avec 18 grands et 8 petits.


Il y a donc deux classes de grands (1 et 3) à 28/29 élèves par classe, 3 classes de moyens à 28/29 élèves


par classe (cl.4,5,6), deux classes de Petits à 28 (cl.7,8) et la classe double niveau Petits-Grands (cl.2).


L’équipe enseignante a été singulièrement remaniée par rapport à celle de l’an dernier.


Cinq enseignantes ont quitté l’école : Sandrine Bruneaud, Catherine Cros, Delphine Lamboley, Muriel


Ruffenach, Céline Van Lierde.


Cinq enseignants sont arrivés. Monsieur Damien Merllié (MS 6) est nommé à titre définitif sur l’école.


Sont nommées à titre provisoire : Cécile Aynos (GS 3), Isabelle Battaglia (MS 4), Delphine Massonnat


(PS 8), Stéphanie Nedellec (PS 7).


Le Conseil d’Ecole souligne la situation particulière de Mesdames Cécile Aynos et Stéphanie Nedellec,


qui remplacent deux enseignantes en congé de maternité et/ou parental, et qui sont officiellement


affectées sur l’école maternelle Paul Bert jusqu’à la fin mars ou début avril 2012. Le Conseil d’Ecole


exprime son souhait de voir ces deux enseignantes terminer l’année scolaire dans notre école et en poste


dans leur classe, dans un souci de continuité pédagogique, et pour l’équilibre et le bien-être des élèves.


Une demande va être adressée en ce sens par l’école et les associations de Parents d’élèves.


A 20h00, l’ordre du jour étant épuisé, le Conseil est levé.

La secrétaire, Céline Corsini Le Directeur, Luc Weber

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire